Le Cahier de chantier, pourquoi ?

Parce que le suivi des travaux n’est pas une option mais bien une obligation de l’architecte donc un devoir de celui-ci dans son exercice professionnel. Le suivi de chantier doit ainsi être mentionné dans la mission définie par le contrat d’architecte. La présence sur le chantier d’un Cahier de chantier délivré par le Conseil de l’ordre des architectes est une garantie pour le maître d’ouvrage du bon déroulement du processus bâti ainsi qu’un mémoire professionnel pour l’architecte maître d’œuvre en charge du projet. L’architecte est dans l’obligation d’inscrire sur le cahier de chantier des procès verbaux relatant l’ensemble des phases des travaux, notamment l’implantation de l’édifice en présence du topographe, le tracé des axes, le coulage de la plate-forme et des planchers en présence de l’ingénieur béton, les réceptions provisoires et définitive des travaux…autant de phases qui garantissent à l’ensemble des intervenant sur le chantier leurs droits et obligations respectifs.