Journée nationale de l'architecte 2015


Le Conseil National de l'Ordre des Architectes (CNOA) organise, mercredi à El Jadida, en collaboration avec le Conseil Régional de Doukkala Abda, la Journée Nationale de l'Architecte, sur le thème "La ville de demain", à l'occasion de la commémoration du 29ème anniversaire du Discours historique que Feu SM Hassan II a prononcé le 14 janvier 1986 devant le corps des architectes.

Outre son aspect commémoratif, la finalité de cette nouvelle édition de la journée de l'architecte a pour but de provoquer une prise de conscience sur les enjeux, défis et visions auxquels seront confrontées les villes de demain, notamment le problème du paysage urbain et les questions de congestion urbaine, transports en commun, économie d'énergie, ségrégation spatiale et insécurité, les problèmes environnementaux et la gestion des déchets, indique un communiqué des organisateurs.

Le processus de réflexion sur ces questions constitue une source d'inspiration pour les décideurs et les professionnels impliqués dans le développement et l'aménagement urbain, que ce soit au niveau local, régional ou national, le message fondamental étant d'affirmer qu'"avec le recul que confère la réflexion, comment le Maroc d'aujourd'hui, fort de ses succès et conscient des leçons de son histoire, est en mesure d'emprunter, avec confiance et détermination, le chemin qui mène vers une nouvelle vision de la ville de demain".

Plusieurs personnalités politiques, acteurs de la société civile, universitaires, hommes de l'art et professionnels du secteur de l'architecture et de l'urbanisme, prennent part à cette journée qui se veut "un creuset de réflexion afin de créer les circonstances propices au débat et à l'invention de nouvelles solutions pour la ville de demain".

L'accent sera mis, à cette occasion, sur la recherche de solutions innovantes en mettant le citoyen au cœur de la réflexion car "pour concevoir et planifier la ville de demain, il ne s'agit pas uniquement de créer, d'inventer et d'innover, mais aussi de veiller à ce que la ville de demain soit plus humaine, à la fois conviviale et désirable", relève-t-on.

La journée sera animée par des intervenants connus pour leur expertise en la matière afin de créer les circonstances propices à un débat fructueux et bâtir la nouvelle ville de demain.

M. Laenser : La cadence de l'urbanisation et de la démographie implique de repenser les concepts d'architecture urbaine afin de répondre aux défis de la ville de demain 

La cadence rapide de l'urbanisation, la croissance démographique et la ségrégation spatiale impliquent auprès du corps des architectes l'urgente nécessité de repenser les concepts en matière d'urbanisme afin de répondre aux défis et enjeux de la ville de demain, a affirmé, mercredi à El-Jadida, le ministre de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire national, Mohand Laenser.

Intervenant lors des travaux de la Journée Nationale de l'Architecte, qui commémore le discours historique que Feu SM Hassan II avait prononcé le 14 janvier 1986 devant le corps des architectes, le ministre a appelé que la pression de l'urbanisme engendre actuellement plusieurs problématiques liées à la circulation, la dégradation de l'environnement et de la qualité du cadre de vie, en plus de la hausse du coût de la gestion des espaces urbains.

De telles problématiques nécessitent de les reconsidérer dans le cadre d'une vision appropriée soucieuse de la dimension humaine, immatérielle et culturelle, a-t-il poursuivi, ajoutant que le concept de "la ville intelligente", qui est désormais une nécessité plutôt qu'un luxe, apporte les éléments de réponse aux nouveaux défis de l'urbanisme.

"La ville de demain", thème de cette rencontre, revêt une importance particulière au vu des défis que connaissent les villes actuellement dans un contexte marqué par l'amenuisement des ressources naturelles et énergétiques et la prise de conscience quant à la nécessité de rationaliser leur usage dans le cadre d'espaces urbains intégrés, solidaires et durables, a-t-il dit.

Et de souligner que la recherche de solutions dans le cadre du concept de "La ville de demain" requiert de la part des intervenants de s'inspirer du patrimoine architectural et urbanistique du Royaume qui recèle une grande ingéniosité en matière d'aménagement des espaces, de son organisation, d'usage des ressources, en plus de l'adaptation des matériaux de construction aux spécificités locales et aux besoins de la durabilité et de l'optimisation de l'efficacité énergétique.

Après avoir rappelé les efforts de son ministère en 2014, en matière de législation et de développement de la profession de l'architecture en vue d'une mise à niveau avec les normes internationales, le ministre a affirmé que l'année 2015 sera marquée, grâce à une volonté commune, par le lancement d'une vaste concertation en vue d'élaborer un projet d'amendement de la loi 16-89 conformément à une nouvelle vision qui prend en considération la situation actuelle et les défis de l'avenir.

Et d'affirmer également l'entière disposition de son ministère à accompagner tout projet et programme initiés par le corps des architectes dans l'ambition de développer la profession et d'en faire un partenaire de premier plan dans le processus de développement socio-économique et urbanistique du Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Après avoir rappelé les propositions de référence issues de la conférence de Rabat sur le thème "100 ans d'urbanisme au Maroc, défis et enjeux", le ministre a formulé le souhait de voir ce conclave enrichir ce chantier d'envergure par des recommandations portant sur le développement durable de l'espace urbain au Maroc conciliant les besoins de la modernité et la nécessité de préserver l'authenticité et l'identité spécifiques à chaque région du pays.

Organisée par le Conseil National de l'Ordre des Architectes (CNOA) en collaboration avec le Conseil Régional de Doukkala Abda, la journée nationale de l'architecte se veut un creuset de réflexion sur les moyens de créer les circonstances propices au débat et à l'invention de nouvelles solutions pour la ville de demain.

Pour concevoir et planifier la ville de demain, il ne s'agit pas uniquement de créer, d'inventer et d'innover, mais aussi de veiller à ce que la ville de demain, soit plus humaine, à la fois conviviale et désirable.

Dans cette perspective, la réflexion porte sur la créativité, l'invention et l'innovation qui sont à rechercher aussi bien dans les modes de vie, dans la conception de nouveaux lieux et dans de nouveaux moyens de mobilité et de transport que dans la programmation, la gestion de la ville et l'offre de nouveaux services. Construire des solutions innovantes en mettant le citoyen au cœur de la réflexion, tel est le leitmotiv de cette journée.

 

(MAP 14/01/2015)